On ne va jamais chercher un monde meilleur, mais un monde différent, sans heurt
Chaque changement est dû à des désaccords, où chacun a essayé d’y mettre du sien, sans réussir à garder les cris du corps,
La plus belle chute, où réussite, réside dans le fait de s’être battu… Gardons les honneurs de ce monde déchu, où nous allons conquérir, en combattant, sur des chemins différents.
Que l’univers nous protège des médisants, et que puisse un autre monde rempli de bonheur, nous tendre les mains, et nous offrir de nouveaux moments dans un renouveau plus sain.
Il existe toujours d’autres sentiers, malmenés, chahutés, cabossés
D’autres routes sans ombrages, nuages, ni doutes,
Qui n’attendent que toi, que moi, que nous tous,
À l’orée d’une forêt, d’un bois, sans danger
Qui nous épargnera les perditions de la brousse…

La ronde des sous bois

Laisser un commentaire

Close Menu